Une Sirène à Paris

Il y a un an et demi environ, je vous parlais d’un livre qui m’avait beaucoup touché par sa poésie. Il s’agissait d’Une Sirène à Paris de Mathias Malzieu. Quelques temps plus tard, j’apprenais qu’une adaptation au cinéma allait être faite et j’avais très hâte de voir ce que ça donnerait. J’avais aussi un peu peur, quand on voit ce que certains livres/films ont de différent. Mais avec Mathias Malzieu aux commandes, ça ne pouvait qu’être bien.

Petit rappel du résumé pour ceux qui sont passés à côté : Crooner au cœur brisé, Gaspard s’était juré de ne plus retomber amoureux. Quant à Lula, jolie sirène, elle n’a que le chant pour se défendre des hommes, en faisant s’emballer leur cœur jusqu’à l’explosion. Lorsque la Seine en crue vient déposer Lula au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c’est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence. Lui, l’homme qui a souffert de trop aimer, et elle, la créature qui n’a jamais connu l’amour, vont apprendre à se connaître. Et à chanter d’une même voix…

J’ai voulu aller le voir dès sa sortie au cinéma – ça devait me faire un joli cadeau d’anniversaire à un jour près – sauf que le confinement est arrivé et tout ce que ça a impliqué. J’ai été angoissée pas mal pendant cette période mais j’avais accepté le fait qu’il ne faille plus sortir, fini le shopping, les restaurants et cie. Je n’allais pas particulièrement souvent au cinéma mais j’avoue que celui-là je l’attendais beaucoup. J’étais déçue, non seulement de ne pas pouvoir y aller mais en plus qu’il ne puisse pas avoir le succès qu’il mérite.
Depuis, il avait été décalé au 22 juin mais j’avoue que j’ai beaucoup de mal à ressortir. J’ai attendu un maximum et j’ai finalement trouvé un lien en streaming, à quelques jours de la sortie DVD – que j’ai aussitôt précommandé une fois le film fini. Pour tout vous dire, je viens de finir de le regarder il y a deux heures à peu près. Je me disais hier qu’il faudrait que je revienne par ici vous partager certaines choses et c’est Une Sirène à Paris qui a pris la tête du classement.

Je ne vais pas reparler de l’histoire, je vous ai laissé le lien de l’article sur le livre quelques lignes au-dessus mais honnêtement, n’hésitez pas. J’ai assisté à une petite pépite et c’est passé beaucoup trop vite. On y retrouve tous les grands points du livre, toute son atmosphère. Rossy de Palma est juste formidable dans le rôle de la voisine curieuse, elle m’a fait tellement rire. J’ai beaucoup aimé le petit clin d’œil à Mathias Malzieu lui-même, totalement dans son élément au Flowerburger. Et puis surtout, plus que tout, le duo de Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima qui est juste exceptionnel. J’aime énormément ce genre d’histoire, ce genre d’émotions typique des films d’amour qui sortent un peu de l’ordinaire. Tout comme le livre, j’ai été bercée et émerveillée et heureuse et triste et émue. Ce genre de film fait un bien fou et je vous le recommande plus que tout. Il fait sans aucun doute parti de mes préférés maintenant et j’ai hâte de recevoir le DVD pour le regarder encore et encore.

Un commentaire sur “Une Sirène à Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s