Shades of Magic

Comme vous le savez, j’ai eu une pause d’un peu plus de deux mois sur le blog et j’ai mis ce temps à profit pour lire beaucoup plus. J’ai aussi profité de mes trois semaines de vacances pour faire baisser ma pile de livres à lire – qui ne baisse jamais vraiment vu que j’en achète régulièrement. Et en un mois et demi environ j’ai dévoré les tomes de Shades of Magic. Ils m’ont été conseillé par Audrey (ma Dulceatas) quand je lui ai demandé si elle avait une idée d’histoire un peu dans le genre La Passe-Miroir, Harry Potter, etc. Sous-entendu, un monde inventé de toutes pièces avec des personnages marquants. Elle ne l’avait pas encore lu mais le résumé m’a tout de suite plu alors je me suis lancée. Je vais vous détailler mon avis pour chaque tome donc si jamais vous voulez garder la surprise, arrêtez-vous là !

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell est rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

SHADES OF MAGIC

Je suis tombée très vite amoureuse de l’histoire avec ce tome un. La présentation de chaque personnage est très détaillée ce qui permet de vite s’attacher. Quoique pour Kell, j’ai mis un peu de temps avant de vraiment l’apprécier parce que je le trouvais lent et assez naïf. Avec le temps et avec sa rencontre avec Lila – puis la suite de l’histoire dans les tomes suivants – c’est maintenant un de mes personnages préférés. Quand à Lila c’est ma préférée de toutes ! Elle est courageuse, a le sens de la répartie et est indépendante. Elle réalise ses rêves et n’a pas peur de grand-chose. L’histoire est intéressante, ça m’a intrigué et je n’ai jamais eu envie de lâcher. Honnêtement, le tome 1 aurait presque pu se suffire à lui-même si l’histoire entre les mondes n’était pas aussi complexe et passionnante. Ce que j’ai apprécié aussi, un peu comme dans la Passe-Miroir, c’est que ce n’est pas une énième histoire d’amour avec monsieur qui est torturé et madame qui a besoin d’être secouru. Ils sont à parts égales et chacun prend ses décisions. L’histoire ne tourne pas autour de leur amour, on a seulement quelques bribes de cette histoire de temps à autre. C’est avant tout une histoire de magie, de pirates et d’aventures.
Dans ce tome, on apprend que Kell a pour habitude de faire des transactions pas très légales entre les mondes et il va finir par emporter une pierre noire que Lila va essayer de lui voler. Ce qui est intéressant c’est que cette pierre va pouvoir permettre à Lila d’aller dans le Londres rouge alors qu’elle est censée être dépourvue de magie. Mais elle la ressent et on peut déjà deviner que des découvertes l’attendent sur elle-même. Dans ce tome on apprend aussi à connaître le frère de Kell, Rhy, qui est un personnage aussi doux que fort. Je ne m’y suis pas attachée tout de suite, quoique sa relation avec son frère est très touchante, mais j’ai vraiment appris à l’apprécier lorsqu’on a pu en apprendre plus sur lui. Spoiler alert : il  n’est pas qu’un prince séduisant et fêtard.

SHADES OF SHADOWS

J’ai eu beaucoup de mal avec ce tome. Autant j’ai dévoré le premier et le dernier en une semaine chacun, autant ce deuxième tome a été plus long à lire. Je me suis même demandée si j’allais réussir à aller jusqu’au bout et l’idée m’a même effleuré de laisser tomber et tout revendre. La première moitié est d’une lenteur exaspérante. On retrouve Lila sur un bateau de pirates et on fait tout de même la rencontre d’Alucard Emery qui est un personnage que j’ai adoré ! Autrement, on apprend un peu ce qui s’est passé pour elle pendant les quatre mois en mer et pour Kell aussi mais c’est tout. Tout est très détaillé. On passe quelques chapitres dans le Londres blanc aussi pour voir comment se gère la prise de pouvoir après que les Dane ait été tués dans le tome un, mais c’était si lent que j’ai honnêtement mis le livre de côté. J’ai finalement repris un week-end, peut-être deux semaines après l’avoir commencé et je me suis accrochée. Je suis enfin arrivée au tournoi, à l’Essen Tasch – le jeu des éléments – où Alucard participe, ainsi que Lila qui prend la place d’un participant au dernier moment et de Kell qui participe sous un nom inventé. Lila et Kell vont finalement se retrouver lorsqu’ils vont se combattre pendant le tournoi et ça devient à nouveau prenant. Tout un tas d’évènements vont se produire jusqu’à ce que Kell se rende dans le Londres blanc et que tout bascule, délivrant Osaron, une puissance maléfique qui va essayer de détruire et prendre possession du Londres rouge. Dans ce tome, on découvre aussi la relation entre Rhy et Alucard, qui est un couple pour qui j’espérais une fin heureuse.

SHADES OF LIGHT

J’ai littéralement dévoré ce tome. L’action et l’aventure ne s’arrêtent à aucun instant et même lorsque c’est un peu plus calme, c’est pour repartir aussitôt. Les ténèbres se sont étendues sur Londres et Lila, Kell et Rhy vont essayer de trouver des survivants. Dans ce livre-ci, on découvre un secret sur Lila, qu’on devine un peu dans les tomes précédents. Je n’étais pas totalement sûre qu’elle était une antari, je ne savais pas si c’était possible mais avec son œil de verre et sa capacité à faire de la magie, je savais qu’elle était unique. Une fois le château protégé pour qu’Osaron ne puisse pas y entrer, Lila, Alucard, Kell et Holland vont partir chercher un objet qui pourra les aider à vaincre Osaron. Toute cette partie maritime m’a beaucoup plu, on découvre de nouvelles facettes, l’amour de Lila et Kell qui est un peu plus explicite, Holland qui est un peu plus toléré malgré son passé et Alucard qui apprend à apprécier – un peu – Kell. Toutes les actions sont vraiment supers, bien écrites, j’étais plongée dedans avec zéro envie d’en ressortir avant d’avoir lu le fin mot de l’histoire. Et je suis très heureuse parce que c’est une trilogie avec une fin heureuse ! J’étais restée sur ma fin par exemple pour La Passe-Miroir, après m’être tant attachée aux personnages et j’avais trop peur que ça finisse mal pour mes préférés. Il y a quand même eu des morts, certains pour lesquels j’étais plutôt triste mais sinon la fin était parfaite. Si vraiment vous êtes allés au bout de cette article, arrêtez-vous tout de suite, je vais dévoiler la fin de la fin de l’histoire, vous êtes prévenus ! De savoir que Rhy et Alucard sont enfin plus ou moins ensemble et que Lila et Kell partent à l’aventure et à la découverte du monde m’a empli de joie. J’étais même contente de la fin pour Holland, qui finalement ne méritait pas totalement toute la haine qu’on lui prêtait au début.

IMG_20200718_204634_004.jpg

C’était en tout cas une très jolie découverte, une trilogie que j’ai décidé de garder dans ma bibliothèque. Je pense que je pourrais la relire sans hésiter, surtout que je sais maintenant que le deuxième tome ne reste pas lent du début à la fin. Lila fait partie de ces personnages qui sont un modèle pour moi et toute cette histoire de magie m’a fait rêver !
Bref, des ingrédients qui m’ont permis d’adorer ces livres !

signa 2020

2 commentaires sur “Shades of Magic

Répondre à Angelique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s