Lettres du Père Noël

Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l’invention de la Terre du Milieu, J.R.R Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d’abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année entre 1920 et 1943, Tolkien a écrit une lettre – parfois deux – prétendument envoyée du pôle Nord par le Père Noël ou l’Ours Polaire.
Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit très prenant des aventures de l’homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démêlés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d’un amoureux de Tolkien.

J’avoue, j’ai pris mon temps pour lire chaque lettre. J’aurai bien voulu faire une lettre par soir d’ailleurs mais dans ce cas, vous n’auriez pas eu cet article avant Noël. Je pense que ça peut être une bonne idée de lecture du soir pour un enfant, en faire une sorte de calendrier de l’avent qui commencerait fin novembre. Une lettre par soir, une histoire plus ou moins longue, des aventures plus ou moins périlleuses.

Je n’ai jamais lu Tolkien. Bien sûr, je connais comme tout le monde les aventures de Bilbo le Hobbit et puis bien sûr le fameux Seigneur des Anneaux mais seulement à l’écran. Et encore, je les ai regardé assez tard puisque c’est mon amoureux qui m’a fait découvrir cet univers-là. Je sais que j’avais regardé un peu avec mon père aussi quand j’étais plus jeune mais pas assez pour m’en souvenir clairement. C’est une histoire que j’ai aimé, bien construite mais pas au point de les regarder tous les mois. Quand j’étais ado, c’était un peu la guerre pour savoir qui était de la team LOTR ou Harry Potter et comme pour moi ça a toujours été et ce sera toujours Harry Potter je crois que ça a un peu obscurci mon jugement. Mais l’histoire est super bien construite et très passionnante quand même, ça ne m’empêche pas de regarder quand ça passe à la télé.

C’était donc ma première lecture de cet auteur. Une lecture qui reste assez enfantine, très simple à lire mais qui fait tellement de bien. Très souvent, à mon avis en tout cas, la simplicité est ce qu’il y a de mieux. Et lire chacune de ces lettres c’était mon petit bonheur à moi du soir avant d’aller me coucher. Par contre, nous lisons les lettres du Père Noël mais jamais les réponses des enfants et j’avoue que parfois, ma curiosité avait envie de connaître l’autre côté de l’histoire. Regarder les dessins qui accompagnent les lettres, essayer de déchiffrer les véritables lettres qui y sont ajoutées, lire différentes polices d’écriture pour chaque personnage, c’était vraiment un moment très agréable.

Le Père Noël est organisé et attentionné, j’ai beaucoup aimé ressentir à quel point il tient à ces enfants au travers de ses lettres. L’Ours Polaire est maladroit mais tout aussi attentionné. Ils forment une petite famille au pôle Nord et, dans ces lettres, il n’y a qu’amour et simplicité. Ce conte est rafraîchissant, affectueux, j’avais cette sensation d’être blottie dans ma couette à chaque fois que je plongeais le nez dedans. La seule chose qui m’a un peu rendue triste dans ce joli conte c’est que la période de l’envoi des lettres va de 1920 à 1943, ce qui touche donc à la période de guerre. Les dernières lettres sont plutôt tristes – enfin, je les ai ressentis comme ça – puisque la période de guerre est également difficile pour le Père Noël, bien que physiquement il habite un endroit non touché. Ce qui m’a serré le cœur aussi c’est que tout au long des lettres, les prénoms des enfants à qui il les adresse changent. Ils sont quatre et ils grandissent. Il commence ses lettres avec l’aînée et les finit avec la petite dernière. Ça m’a rendu triste de voir que les enfants ont grandi et qu’ils ne prennent plus la peine d’écrire au Père Noël – bien qu’ils lui passent le bonjour par le biais de celui qui écrit. J’espère ne jamais être adulte au point d’en oublier d’écrire ma petite lettre au Père Noël – même si c’est sous forme de wishlist.

Outre cette petite touche de tristesse j’ai trouvé que c’était un très beau livre et je compte bien m’en servir comme petites histoires d’avent pour mes prochains Noël.

img_0606

Signature NOEL

2 commentaires sur “Lettres du Père Noël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s