La Reine des Neiges 2

Je n’ai pas pour habitude de regarder les « 2 » des dessins animés. Honnêtement, j’en ai très peu vu et je pense pouvoir les compter sur les doigts d’une main. Mais le deux de la Reine des Neiges, je l’attendais depuis très longtemps. J’étais allée voir le premier plusieurs fois au cinéma, j’y avais amené tout le monde et j’avais très hâte qu’une suite arrive.
Cette fois-ci, j’y suis allée avec deux copines et nous avions super hâte de le voir enfin ! Nous avons évité les spoilers avec difficulté mais nous avons pu y aller début décembre avec notre âme d’enfant. Bien entendu, le risque zéro de spoiler n’existe pas et je sais que je parlerai de quelques détails non dévoilés dans la bande-annonce donc si vous ne l’avez pas encore vu et que vous souhaitez garder la surprise, revenez après votre séance !

Pourquoi Elsa est-elle née avec des pouvoirs magiques ? La jeune fille rêve de l’apprendre, mais la réponse met son royaume en danger. Avec l’aide d’Anna, Kristoff, Olaf et Sven, Elsa entreprend un voyage aussi périlleux qu’extraordinaire.

Je ne vais pas passer par quatre chemins : j’ai adoré.

Pour commencer, la partie technique.
La qualité du graphisme m’a scotchée. Le dessin est très précis et j’ai tout de suite eu envie de passer ma soirée sur procreate tant ça m’a inspiré. Les couleurs étaient magnifiques, c’est vraiment un très beau dessin animé. Pour ce deuxième opus, l’automne est présent et, vous le savez peut-être, c’est ma saison préférée, j’étais  donc servie. Toutes ces couleurs orangées, rouges, jaunes, c’était magique. Je suis allée le voir en format normal – pas de 3D et pas d’imax – mais j’avoue avoir un peu regretté tant c’était beau.
La musique avait aussi grandement sa place. A un moment, l’idée de trop de chansons m’a effleuré l’esprit mais comme elles sont toutes belles, ça ne m’a pas non plus gêné plus que ça. J’ai particulièrement aimé La Berceuse d’Ahtohallan que je trouve magnifique, encore plus en version originale. J’ai trouvé la mélodie de fond vraiment magique, à tel point que je l’écoute chaque matin depuis pour m’apaiser. Elle est arrivée aussi directement dans ma playlist dédiée au blog, celle qui m’aide à écrire et créer.

l

Pour ce qui est de l’histoire, j’ai été conquise. Je n’avais regardé aucune bande-annonce, écouté aucune musique et caché tous les hashtags sur les réseaux. Je voulais une totale surprise parce que je sais que ce genre d’histoire, de dessin animé et de graphisme va me toucher. Et ça n’a pas loupé. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai été ému. Ok, je vous l’accorde, il ne m’en faut pas beaucoup pour déclencher une multitude d’émotions. Mais quand même, j’ai beaucoup aimé. L’histoire en elle-même est pleine de mystères, recherché et j’ai adoré en apprendre plus sur les parents d’Anna et Elsa. On suit une voix avec Elsa, on se demande d’où vient cette mélodie qui l’appelle tout le long du film et les aventures pour y parvenir sont spectaculaires.

giphy

Olaf est encore plus drôle que dans le premier, c’était mon petit bonheur pendant deux heures. Nouveau personnage aussi mignon qu’Olaf, Bruni la salamandre. Il est très chou et a un sacré petit caractère – un peu comme mon Loki. Bien sûr, retrouver tous les personnages est toujours une joie immense, un peu comme une petite famille qu’on retrouve de temps en temps. Anna reste ma préférée pour son côté impulsif et curieuse de tout même si je m’identifie plus à Elsa. Sa fragilité, qui est aussi une force, me fait toujours penser à ma propre fragilité et j’ai toujours l’impression de me voir un peu en elle. Même si je n’ai aucun pouvoir magique ! Quant à Kristoff, quel bonheur de le voir vouloir faire sa demande à Anna pendant toute la durée du film. J’ai trouvé ça très vrai, très réaliste et ça fait du bien de voir ça aussi dans un dessin animé. Même si l’univers de la magie et du ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants fait parfois rêver aussi puisque nous avons grandi avec ces princesses-là, je trouve ça plutôt sympa de voir une princesse se battre elle-même et un amoureux à son écoute. Et puis, voir Sven commenter les tentatives désastreuses de Kristoff nous a offert des scènes à mourir de rire.

90403b115e4920242a678e46b949d79d.gif

Alors voilà, je conseille totalement d’aller voir la Reine des Neiges 2, que vous ayez six, vingt-six, cinquante-six ou bien quatre-vingts six ans. Il n’y a pas d’âge pour retomber en enfance, rêver et avoir de la magie plein les yeux.

Signature NOEL

4 commentaires sur “La Reine des Neiges 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s