Joker

Il y a deux semaines, Joaquin Phoenix était invité dans l’émission Quotidien pour parler du dernier film dans lequel il joue, Joker. J’ai toujours été une grande fan de Batman – bien que préférant les Marvel – et Joker a toujours été un de mes méchants préférés. La bande-annonce m’a tout de suite plu et j’aime énormément Joaquin Phoenix alors il ne m’en a pas plus fallu pour proposer une soirée cinéma à mon amoureux. Je vais donc vous donner mon avis mais si vous ne l’avez pas encore vu, passez votre chemin et revenez dans quelques jours !

Comme je le disais, j’aime énormément Joaquin Phoenix. Je savais donc quasiment à l’avance que je ne serais pas déçue. J’avais beaucoup aimé Le Village – même si c’est un genre que je regarde moins parce que je suis une flipette – mais aussi La Nuit nous Appartient et Walk the Line – qui est un de mes préférés. Je trouve qu’il a une façon de jouer très intense qui permet de s’identifier ou en tout cas de comprendre son personnage. Nous sommes tout de suite immergés dans l’histoire et dans la peau de celui qu’il interprète. C’est parfois un sentiment très étrange, surtout quand il s’agit d’un personnage comme le Joker. Mais voilà, disons que Joaquin Phoenix était déjà un point très important dans l’envie d’aller voir ce film.

joker.gif

Ensuite, je regarde les Batman en boucle – ceux avec Christian Bale – depuis mes quinze ans. Je n’ai jamais été trop fan des DC Comics mais Batman avait un truc en plus que j’aimais bien. Même si j’aime beaucoup le premier, je regarde aussi énormément le deuxième, avec le Joker. Heath Ledger a toujours été mon Joker préféré – il l’est encore d’ailleurs, je trouve celui de Joaquin Phoenix très différent pour les départager alors ils sont tous les deux ex-aequo. Il avait une façon de jouer remarquable et il m’avait beaucoup marqué. Alors forcément, en savoir plus sur la vie de ce méchant que j’affectionne, je n’attendais que ça.

LK.gif

J’avais cependant quelques a priori. Comme je le disais, je suis une flipette. Je ne regarde pas les films d’horreur, ni les films angoissants. Par là, j’entends American History X par exemple qui m’a traumatisé – la dernière scène est une scène que je ne pourrais jamais revoir – ou Le Village justement, où l’on ne voit jamais clairement les monstres. Je déteste sursauter dans un film, je déteste ne pas savoir à l’avance. J’ai réussi à passer au-dessus pour certains films comme Sixième Sens parce que ce sont des chefs d’œuvres mais c’est compliqué. Alors pour Joker, j’appréhendais. J’avais peur aussi que ça me renvoie à quelques démons. Même si la maladie mentale n’est pas la même, elles ont toutes quelques caractéristiques communes – la solitude, l’incompréhension des autres, le mal être qui ronge. Et puis bon, petit détail non négligeable, j’ai peur des clowns. Ce n’est pas une peur phobique non plus mais ils me mettent vraiment mal à l’aise, parfois à en faire des cauchemars. Mais Joker n’est pas n’importe quel clown alors je pouvais bien faire un effort. J’ai donc pris sur moi, et je ne regrette absolument pas.

tumblr_pwygj4j50G1uvcgjlo3_500.gif

La musique, le jeu des acteurs – surtout Joaquin Phoenix, les références, les tons, l’ambiance tout était magnifique. Je n’ai pas été très à l’aise pendant le film mais je compte bien me l’acheter en DVD et le regarder à nouveau. Alors, pour ceux qui veulent voir de l’action, ce n’est pas le but principal du film. Je m’y attendais mais je préfère prévenir. C’est assez lent, on prend le temps de connaître Arthur, de le voir sombrer, de le voir se transformer en Joker. J’étais captivée. C’était vraiment très prenant et j’ai à peine vu passer les deux heures. La musique rendait chaque scène encore plus mystiques et importantes, le cocktail était détonant. Et ce qui est génial c’est qu’on ne peut rien prédire à l’avance, j’ai été très surprise de certaines tournures d’évènements et aucun indice ne pouvait nous dévoiler la suite. Le public dans le cinéma retenait son souffle. Il y a quelques scènes marrantes mais à part nous deux et quelques personnes dans la salle, certains retenaient trop leur souffle pour se laisser aller.

Enfin voilà, je pourrai en parler pendant des heures et des heures, j’en ai d’ailleurs vanté les mérites à la moitié de mes amis. Alors si vous êtes intéressés par la vie du Joker, de savoir pourquoi et comment il est devenu ce personnage, n’hésitez pas. C’est un véritable chef d’œuvre et Joaquin Phoenix mérite un oscar pour son interprétation.

gn-gift_guide_variable_c

The worst part about having a mental illness is people expect you to behave as if you don’t.

Signature 1

 

7 commentaires sur “Joker

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s