Poésie du matin

Il y a quelques jours, après une mauvaise nuit, au bord de l’insomnie, j’ai fini par sortir du lit au lever du soleil. Quitte à ne pas dormir, autant être productif. Bien qu’avant j’adorais ça, aujourd’hui je ne supporte plus de traîner au lit pendant des heures. J’ai l’impression  de perdre du temps, de ne pas l’avoir mis à profit pour faire plus de choses.
Je me suis donc levée et quand j’ai vu les jolis couleurs du soleil qui se levait lui aussi, je n’ai pas résisté longtemps. J’ai attrapé mon téléphone et j’ai laissé libre court à ma créativité. De bon matin, ça m’a apporté encore plus de bien-être, d’imagination et d’apaisement que d’habitude. L’ambiance du lever de soleil était presque irréelle avec les ombres qui dansaient et les couleurs chaudes.

Je suis plutôt coucher de soleil que lever, je les trouve plus relaxant. Mais le lever, lorsque tout le monde est encore endormi, a quelque chose de presque surnaturel. C’est une ambiance à part. Je n’étais pas tout à fait endormi, ni tout à fait réveillée. L’entre deux parfait, celui où ma partie préférée de ma petite tête travaille. Parce que ma créativité et mon imagination ne sont quasiment jamais au repos. Toujours en mouvement, toujours à l’affût.

J’ai donc commencé avec une photo du lever de soleil, assez simple. Une vue depuis la fenêtre sur les toits des maisons. Des couleurs qui tirent entre le bleu et le rose. Le soleil se réveille. Sur ma droite, je l’aperçois. Toujours aussi beau, qu’il se couche ou se lève. Je suis arrivée à temps pour voir ses rayons percer le feuillage des arbres du parc à côté de chez nous. Un orange qui transperce, qui me va droit au cœur. La magie opère. Puis j’ai vu que le mur de ma fenêtre était devenu orange lui aussi. C’était le moment de jouer avec les ombres. Je n’avais pas mon trépied à proximité donc pas de photo ultra bien réalisée, mais parfois la simplicité fait son effet aussi. Alors j’ai joué avec une main, comme si j’essayais d’attraper un rayon. Puis il a fallu sortir Loki mais là encore jolie surprise. La rue orangée. Le soleil qui n’a pas fini de se lever et m’offre toujours un beau spectacle. Je me suis ensuite préparée pour aller travailler : yoga, douche, petit déjeuner. L’esprit calme, apaisé. Mon manque de sommeil ne s’est pas fait ressentir tant j’étais bien. Le yoga aide aussi énormément quand je manque de sommeil mais j’étais déjà bien éveillée lorsque je me suis installée sur mon tapis. Et enfin en allant attendre mon bus, j’ai pu voir l’ombre des arbres se refléter sur une maison et la magie du début de matinée a fait que j’ai vu ces ombres d’une façon différente. Je me suis donc empressée d’immortaliser ce moment également. Comme tous les autres. Immortaliser. Respirer. Profiter. Si je n’avais pas été aussi fatiguée de ma nuit d’insomnie, j’aurai pu faire ça chaque matin qui a suivi. En attendant, je me repose, je récupère et j’espère bien attaquer le week-end avec un réveil au lever du soleil pour profiter à nouveau de ses couleurs chaudes et de son atmosphère magique.

69540851_521277222034659_5737931786101456896_n-1.jpg

69113918_397218397603560_5016039945052094464_n-1.jpg

70004963_418752062081484_607381733695815680_n

69243386_660993131077269_7421872266817830912_n

Signature 1

2 commentaires sur “Poésie du matin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s