Le parfum des livres

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire.

J’avais des facilités pour cette matière quand j’étais enfant et pour tout ce qui touchait au français et aux langues. Mais cette passion s’est vraiment imposée lorsque j’ai commencé à lire la série des Harry Potter. Chaque livre était un pur délice, une ribambelle de mots, une jolie guirlande de pages et surtout, une chouette couverture pour m’isoler du monde qui m’entourait. Je les relisais inlassablement, au moins une fois par an. Je lisais bien sûr d’autres livres à côté de temps en temps mais c’est ceux qui m’ont le plus inspiré et le plus accompagné. Quand j’avais 10 ans, j’étais même dans une classe de CM2 spécialisée dans la lecture. Il y avait une bibliothèque à l’arrière de la classe dans laquelle on pouvait aller lire quand on avait fini nos exercices, en attendant que tout le monde ait fini les leurs. Je me dépêchais toujours de faire les miens pour pouvoir y aller. C’était une arrière-salle toute colorée, avec une petite bibliothèque et quelques coussins ou bancs confortables, je ne me souviens plus.
Arrivée à l’adolescence, mes goûts littéraires ont un peu changé – même si Harry Potter me suivait toujours de loin. J’ai lu des poèmes imposés par l’école, d’autres qui ne l’étaient pas. J’ai lu quelques Jane Austen, quelques Shakespeare. J’ai découvert la véritable version de Peter Pan. J’ai aussi lu quasiment l’intégralité de Marc Lévy et Guillaume Musso. Mes lectures étaient éclectiques, variées mais toujours passionnantes.
En grandissant malheureusement, j’ai manqué de temps et d’envie. A chacun de mes déménagements, Harry Potter m’a suivi – non ce n’est pas un article sur Harry Potter, c’est seulement une lecture qui m’a accompagné toute ma vie et grâce à laquelle la lecture est devenue une passion.

Après cinq ans de déménagement, de boulot, de vie à mille à l’heure, j’ai enfin pris le temps de me poser. Cette année, je lis beaucoup plus, je retrouve mes marques et ça fait du bien. Et ce qui m’a bouleversé, ce qui m’a enchanté et qui est le sujet premier de cet article ce sont les souvenirs. Prenez n’importe quel livre qui traîne dans votre bibliothèque depuis des années. Pour ma part, c’était le tout premier Harry Potter – même si je retrouve cette sensation dans les sept livres, c’est le tout premier qui en porte le plus. Une fois que vous avez choisi votre livre, ouvrez-le et sentez-le. Non, je ne suis pas bizarre ou peut-être que si, un peu. Mais si comme moi, vous aimez les livres plus que tout alors vous saurez de quoi je parle. Chaque livre a une odeur, un parfum. Mais prenez un très vieux livre et son parfum sera différent. Ce sera celui d’un été à lire dans votre jardin, celui d’un moment à lire sous la couette à la lueur d’une lampe de poche, celui de votre petite sœur qui vous embête pendant une lecture. Chacun de mes livres me ramène à un moment de mon enfance ou de ma vie tout simplement. Une odeur, un parfum qui m’accompagne à chaque fois que je plonge mon nez dans un livre. Une sensation différente pour chaque livre, pour chaque époque. Quand je me replonge dans un ouvrage d’adolescente, les Hauts de Hurlevent par exemple, ça me ramène à mes peines de cœur, à mes moments d’isolement au lac proche de chez moi. Chaque livre possède une mémoire, un album de souvenirs. Et aujourd’hui, j’ai voulu mettre cette sensation en lumière. Comme vous avez pu le lire il y a quelques semaines, j’ai enfin la bibliothèque de mes rêves. Quand je passe devant, une multitude d’odeurs m’enchante : le bois du meuble, déjà, tout simplement. Puis mes livres, toute ma collection qui me ramène à des souvenirs différents, plus ou moins vieux, plus ou moins douloureux, plus ou moins joyeux.

Cet article est très simple, presque inutile. Mais je me suis fait cette réflexion il y a quelques jours et, moi qui aime tout ce qui se rapporte aux souvenirs, j’ai eu envie de partager ça ici. C’est une sensation très simple, presque futile pour ceux qui n’y prêtent pas attention. Mais pour moi, c’est une sensation réconfortante pour les jours pluvieux, un maelstrom d’émotions, un puits de souvenirs dans lequel j’aime me servir de temps en temps. C’est pourquoi aussi j’aime énormément relire certains livres. Me replonger à nouveau dans une époque, dans un moment de ma vie. Et utiliser mon odorat comme machine à souvenirs m’a paru amusant et je me suis dis que je ne devais pas être la seule par ici. Alors si vous savez de quoi je parle, si vous comprenez ce que je veux dire, je vous attend en commentaires avec vos parfums, vos souvenirs. Venez me raconter vos petites histoires !

Sans titreJJJ

Signature 1

 

4 commentaires sur “Le parfum des livres

  1. Très poétique comme article! Pour ma part, même si j’ai grandi aussi avec Harry Potter, je crois que mon rêve d’enfant, la question à laquelle je répondais quand on me demandais « qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras plus grande? » a toujours été écrivaine, même avant de les lire. J’ai toujours aimé les livres et l’odeur est la seconde chose qui m’incite à acheter un bouquin (après la couverture et avant le résumé)!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s