Adopter un chien #1

Il y a maintenant un peu plus d’un mois, nous avons accueilli un petit chiot à la maison. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore aperçu sur mes réseaux, il s’appelle Loki, c’est un corgi et il a un peu plus de trois mois. Ça fait très longtemps qu’on rêve d’avoir un corgi, on attendait juste d’avoir acheté notre chez nous et que l’environnement et l’appartement soient parfaits pour lui. Voilà maintenant neuf mois que nous avons acheté et avons décidé de nous pencher sérieusement sur la question. Nous avons donc réfléchi à tout ce que ça impliquait : les compromis, les affaires à acheter, le budget, etc… A savoir qu’un corgi est une race assez chère, qui ne se trouve pas en refuge. J’ai donc décidé de vous parler de nos choix. C’est très personnel mais je sais que certains blogs m’ont beaucoup aidé à prendre certaines décisions alors j’aimerai à mon tour aider ceux qui sont en pleine démarche d’adoption de boule de poils !

IMG_20190422_105250.jpg

C’est une question qui s’est posée au tout début de notre envie d’adoption : refuge ou élevage. Pour notre premier, on voulait un chiot. On avait cette envie de le regarder grandir et de faire son éducation de a à z. Notre première envie était d’avoir un husky mais en appartement et dans notre région ça aurait été trop compliqué. On s’était mis d’accord que, tant qu’on n’avait pas de grand jardin, on n’adopterait pas d’husky. Et puis, je ne sais plus trop comment, on est tombé sur la race des corgis. Ça a été le coup de foudre ! Malheureusement, c’est une race très très rare, voire quasiment inexistante en refuge. Comme nous le voulions bébé, il ne nous restait plus qu’à trouver un élevage qui nous convienne. Pour cette race, suivant dans quelle région vous êtes, il faut se préparer à parcourir pas mal de kilomètres puisque, comme je le disais, c’est une race assez rare – même s’il en existe de plus en plus en France. Nous nous sommes renseignés auprès de plusieurs élevages et le courant est immédiatement passé avec De Paline qui se situe à côté d’Angers. Les éleveurs sont adorables et nous avons régulièrement eu des photos de Loki avant de pouvoir aller le chercher. Malheureusement, il est situé à cinq heures de route donc nous n’avions pas pu aller le voir avant. Ça a été l’occasion de passer un week-end à Nantes et de voir la famille avant d’agrandir la nôtre. Mais, pour revenir à la question de refuge ou élevage, la réponse est différente et propre à chacun. Je pense que, le plus important, c’est qu’un bébé chien va faire partie d’une famille qui va l’aimer et s’occuper de lui.

IMG_20190427_171616.jpg

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous partager les achats essentiels avant d’accueillir un chiot chez soi – ou au tout début de son arrivée. Quand on adopte un chien, c’est très tentant de vouloir lui acheter plein de jouets. Mais avant ça, il y a quelques indispensables à ne pas négliger :

  • Au moins un panier. Nous avons fait le choix d’en acheter deux pour bien différencier son coin jour de son coin nuit. Il a encore un peu de mal à aller dans son coin jour pour se reposer la journée mais il a totalement adopté son coin nuit.
  • Quelques jouets, bien sûr. On a voulu en acheter de toutes sortes pour voir avec lesquels il jouera le plus. On avait une vieille balle de tennis qu’il adore, une corde pour faire ses dents, une corde avec balle intégrée qui a longtemps été son jouet préféré, une fraise rebondissante – à la base c’est un distributeur de friandises mais le jeu était trop simple pour lui et puis le but n’est pas de l’engraisser et une balle qui couine, il a mis longtemps avant de savoir comment elle fonctionnait mais maintenant on ne l’arrête plus !
  • Une laisse et un collier. On a fait très simple et pas dans l’esthétique, mais pour débuter c’est très bien. On va bientôt passer au harnais mais on attendait qu’il apprenne à bien marcher à côté de nous et ne pas trop tirer – ce qu’il réussit presque maintenant. J’avais acheté une autre laisse, très jolie, trouvée chez Maisons du Monde mais qui ne servira qu’une fois qu’il sera plus grand et qu’il arrêtera de croquer sa laisse quand il fait son têtu.
  • Une médaille avec son prénom à l’avant et nos deux numéros de téléphone à l’arrière.
  • Un clicker et des friandises, pour l’éducation positive. On s’est encore très peu servi du premier mais on a prévu quelques séances prochainement. Il a bien intégré le principe des friandises et apprend très rapidement grâce à elles ! On fonctionne beaucoup aussi avec les câlins, j’en parlerai dans un prochain article.
  • Des sacs à caca. Bon, la base un peu. On en a choisit des biodégradables de la marque Hariet & Rosie.
  • Un plaid de voyage. Comme nous allions faire cinq heures de route avec lui pour son tout premier voyage, on voulait qu’il soit le plus confortable possible. On avait donc gardé un grand carton, qu’on avait rempli avec son plaid de voyage. Ajouté à ça, deux jouets histoire de l’occuper et ça s’est très bien passé ! Il commençait à être impatient sur la fin mais avec les arrêts que nous avons fait et les parties où il a dormi, il s’en est quand même plutôt bien sorti.
  • Des gamelles. On en a de plusieurs sortes : une gamelle de voyage qu’on a acheté récemment et dans laquelle on mettra principalement de l’eau lors de nos sorties au parc l’été. On avait acheté deux gamelles pour la maison, une en inox pour son eau et une en bambou pour ses croquettes. Il se trouve que nous avons un glouton, nous avons donc vite remplacé sa gamelle en bambou par une gamelle anti-gloutons. C’est un peu comme un jeu et au lieu de gober ses croquettes en dix secondes, il met au moins bien trois minutes pour les manger.
  • Des croquettes, au début on utilisait celles fournies par l’élevage, mais petit à petit, on est passé à des croquettes plus saines pour lui. On avait acheté ce qu’il fallait, histoire d’avoir les nouvelles croquettes sous la main pour la transition.
  • Une brosse, pour qu’il ait toujours un poil doux et propre. Il a mis du temps à s’y habituer mais maintenant on peut le faire régulièrement sans qu’il s’agace !

Certaines choses ne sont pas essentielles dès le début mais ça nous a apporté un certain confort dans son apprentissage et dans sa vie de tous les jours. On avait aussi acheté des alaises mais il ne s’en est jamais servi, il préférait les manger. Au final il est devenu assez rapidement propre donc on n’en a pas eu plus besoin que ça.

IMG_20190506_082304.jpg

Voilà pour ce premier article. Une petite explication de notre choix d’élevage et des idées d’achats pour accueillir une petite boule de poils. Je pense revenir très vite avec un nouvel article sur ce sujet, cette fois-ci en vous parlant de l’éducation que nous avons mise en place pour Loki. Elle fonctionne plutôt bien pour le moment alors autant vous partager nos astuces. A très vite pour de nouvelles aventures canines !

Et vous ? Avez-vous des animaux ?

Signature 1.png

7 commentaires sur “Adopter un chien #1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s