Une sirène à Paris

Surprisiers : ceux dont l’imagination est si puissante qu’elle peut changer le monde – du moins le leur, ce qui constitue un excellent début.

Je crois que ce n’est pas un secret, j’aime énormément Mathias Malzieu. J’avais d’ailleurs parlé de mon amour pour sa poésie dans cet article >ici< il y a maintenant un peu plus de deux ans. Mathias Malzieu, c’est ce formidable écrivain, poète, surprisier qui m’a réconcilié avec la lecture pendant mon adolescence. Si vous voulez en savoir plus sur lui, je vous invite vraiment à lire mon article cité précédemment. Une Sirène à Paris a directement rejoint ma bibliothèque, pour compléter ma jolie collection, juste après l’avoir dévoré en quelques jours. Je n’ai pas voulu le commencer tout de suite après l’achat. Je tenais absolument à avoir au moins une journée ou un weekend devant moi pour réussir à le lire d’une traite. Au final, je n’ai pas été aussi patiente que je l’aurai souhaité et j’ai fini par le lire en un dimanche et quelques soirées par-ci, par-là. Le résultat n’est pas une surprise : ce livre est un véritable chef d’œuvre de poésie, d’émerveillement, d’imagination, de créativité et de magie. Oui, tout ça.

Nous sommes en juin 2016, la Seine est en crue. De nombreuses disparitions sont signalées sur les quais. Attiré par un chant aussi étrange que beau, Gaspard Snow découvre le corps d’une sirène blessée, inanimée sous un pont de Paris. Il décide de la ramener chez lui pour la soigner, mais tout ne se passe pas comme prévu. La sirène explique à Gaspard que les hommes qui entendent sa voix tombent si intensément amoureux d’elle qu’ils en meurent tous en moins de trois jours. Quant à elle, il lui sera impossible de survivre longtemps loin de son élément naturel…

Le Flowerburger, les personnages, l’histoire, l’appartelier, tout dans ce livre appel au merveilleux et à l’imagination. J’ai littéralement été bercé et emporté dans cette histoire si belle et si unique en son genre. Je me retrouve tant dans le personnage de Gaspard, cette petite personne pleine d’idées, ce surprisier au talent fou d’être émerveillé par tout ce qui l’entoure. C’est un talent et surtout, ça se travaille. Comme disait Sylvia, la grand-mère de Gaspard, travailler son rêve jusqu’à le transformer en réalité. D’ailleurs, en parlant d’elle, je crois que j’aurai adoré l’avoir comme grand-mère. Créatrice du Flowerburger et du livre des surprisiers, elle a vécu tant de choses, elle est très admirable. Une de ses phrases sur l’amour m’a touché en plein cœur : L’ingrédient magique, c’est l’amour. Car il permet la cristallisation du rêve. Saupoudrez le tout d’une pincée de surprise, et votre vie aura un goût exquis !  Ce genre de citation qui m’inspire et qui me convainc un peu plus que l’amour, sous toutes ses formes, est la solution à tout. Pour en revenir à Gaspard, ce rêveur qui passe ses journées sur son skateboard et ses soirées à jouer du ukulélé – qui, d’ailleurs, me fait beaucoup beaucoup penser à son créateur – il est ce genre de personnage auquel il est facile de s’identifier. Lula, elle, est un personnage extrêmement attachant, malgré sa capacité vocale à tuer quiconque s’approche d’elle. Mais comme toute sirène qui se respecte, elle est divinement envoûtante.

Je vais m’arrêter là pour mon avis et pour ma description de certains personnages, je préfère vous laisser rêver au fil des pages. Comme pour tous ses écrits, je vous conseille les yeux fermés ce livre. Un merveilleux livre, qui renferme mille surprises, aussi magiques les unes que les autres et beaucoup, beaucoup d’émerveillement. Votre cœur d’enfant n’attend que ça, que vous le nourrissiez de ces histoires poétiques. Vous m’en direz des nouvelles !

53259903_269269747340485_1240317560730157056_n.jpg

Signature 1

 

 

 

5 commentaires sur “Une sirène à Paris

  1. Je vois beaucoup ce livre sur la toile, en magasin mais je ne savais pas du tout de quoi ça parlait ! Merci beaucoup pour cet article, je ne sais pas encore si je le lirais je dois terminer ma lecture de mars (non je ne suis pas du tout en retard haha) ☺️

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s