J’ai confiance en moi.

Ah, ce sujet dont tout le monde parle, qui est au cœur des discussions depuis des années, chacun cherchant sa recette pour réussir. Pour ma part, ça fait presque dix ans que je me bats pour la trouver. Petit retour en arrière pour retracer ma petite histoire.

Parce qu’avant de rentrer au lycée, je n’étais pas trop mal dans ma peau. J’avais des complexes, certes, mais je rentrais aussi dans l’adolescence. J’avais un super groupe d’amis, une bonne école, des profs dont je me souviendrais toute ma vie pour la plupart. Mon style était légèrement gothique/rock/emo et j’écoutais du Tokio Hotel avec quasiment tous mes amis. Puis nous avons déménagé à 600 kilomètres pour ma rentrée en quatrième. Là où je suis arrivée, c’était assez mal vu d’écouter du Tokio Hotel, mon style qui s’affirmait de plus en plus faisait rire certains et j’ai mis un moment avant d’intégrer un groupe d’amis – qui s’est dissout à l’entrée au lycée. L’adaptation a été compliquée et je commençais certaines de mes habitudes qui m’ont suivies très longtemps après. Le lycée a été une des pires expériences de ma vie. J’en garde de bons moments mais malheureusement, le négatif l’a emporté sur le positif. J’ai été mise plus basse que terre et ma confiance en a pris un sacré coup. Je me suis enfermée dans mon cercle vicieux en attendant sagement que ces trois années se terminent. Je n’ai gardé que très très peu de contacts avec les gens qui ont croisé ma route à cette période-là. Forcément, j’ai loupé l’année de fac qui a suivi, abandonnant au bout de quatre mois et passant le reste de l’année enfermée dans ma chambre, ne sortant que pour manger – et encore.

Jusqu’à mes vingt ans, ce n’était pas très glorieux. Mais au fond de moi, je rêvais de retrouver l’adolescente passionnée, entière et spontanée que j’étais plus jeune. Niveau social, c’est resté assez compliqué. Je dirais que ça fait environ deux ans que je m’ouvre à nouveau aux autres, que j’accorde ma confiance et que je parle plus. Je suis toujours assez facilement angoissée lorsqu’il y a trop de monde, me comparant aux autres et me rabaissant à moins que rien. Je travaille dessus mais, comme beaucoup de choses, il faut du temps. J’ai progressé, grâce au soutien de mon amoureux et d’une de mes meilleures amies qui ont toujours été là pour moi. Je progresse de plus en plus mais malheureusement, il suffit souvent d’un rien pour que ma confiance en moi se fasse la malle. Je n’ai pas vraiment de recette miracle pour avoir confiance en moi, disons que j’ai appris à prendre sur moi, en partie grâce à mon métier. Travaillant à l’accueil d’une maison de retraite, je n’ai pas eu le choix que de prendre la parole devant d’autres personnes, les conseiller, les calmer parfois, tout ça en restant calme et convaincante. Sûre de moi. Maintenant, c’est un exercice que j’arrive à manier avec brio mais dans la vie personnelle, j’ai toujours des moments de faiblesse.

Je vais néanmoins vous partager quelques astuces qui fonctionnent avec moi. C’est assez bateau, mais ça m’aide beaucoup. Pour commencer, la pratique du yoga de façon régulière et quasi quotidienne depuis le mois de janvier m’a appris à accepter mon corps, à me déplacer dans l’espace, à avoir conscience de moi et de ce que je suis capable de faire. J’ai pris confiance en mes capacités et petit à petit en moi-même. Le yoga m’a aussi appris à gérer mes crises d’angoisse. Même si elles sont moins nombreuses, elles n’en restent pas moins présentes. Mais j’ai appris à respirer, à me calmer, à détendre mes muscles, à concentrer ma pensée sur quelque chose de positif. Ça peut parfois prendre plus de temps suivant l’ampleur de la crise mais ça fonctionne plutôt bien. J’ai aussi appris à avoir confiance dans les autres – alors très difficilement mais j’y travaille. Le tout, je crois, peut-être le principe le plus important c’est de croire qu’on peut y arriver. Depuis que j’ai confiance en mes capacités, que je vois ce que je suis capable de faire sur un tapis de yoga, j’essaie de mettre à profit cette qualité dans ma vie de tous les jours. Ce n’est pas toujours évident parce que mon bagage est assez lourd mais j’y arrive. Et lorsque j’échoue, je n’ai plus l’impression d’être bloquée. Je pleure un bon coup, je visualise le futur où je ne ferai pas la même erreur et je me relève. J’ai la chance d’être très bien entourée et même si parfois il faut me faire un peu la morale et me bousculer, ça me remet sur le chemin de la réussite.

J’ai de plus en plus confiance en moi, c’est quelque chose qui se cultive et qui se nourrit chaque jour qui passe. Quand je vois le chemin que j’ai parcouru, quand je vois qu’à l’âge de quinze ans je n’imaginais aucun avenir pour moi, je reste agréablement surprise. Je suis fière de tout ce que j’ai parcouru et avec encore un peu plus de travail, j’aurai pleinement confiance en moi et tout sera encore plus positif que ça ne l’est aujourd’hui !

Sans titre

Dites-vous chaque matin devant le miroir que tout ira bien, que vous êtes formidable comme vous êtes et ça changera beaucoup de choses. Inspirez,expirez et commencez chaque journée avec le sourire ; la confiance suivra !

SIGNATURE BIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s