Mes complexes

Il y a quelques mois de ça, Natacha Birds postait une vidéo sur ses complexes – douce, poétique, magique. Ces derniers temps j’ai vu quelques blogueuses écrire à ce sujet également et j’ai eu envie de me prêter au jeu à mon tour.

On a tous des défauts, plus ou moins évidents, plus ou moins importants. Rares sont ceux qui s’acceptent pleinement et ont une totale confiance en eux. Pour ma part, je ne me suis jamais sentie trop mal dans ma peau jusqu’à un certain âge. Quand mes problèmes de santé ont commencé, je me suis créée énormément de complexes. Beaucoup sont apparus et quelques autres ont pris plus d’ampleur.

Quand j’étais petite, je trouvais mes pieds trop grands, mal proportionnés. Mes oreilles étaient bizarrement faites, pas enroulées comme une oreille normale. A l’adolescence, avant mes problèmes, je pesais 53 kilos. Mais j’étais plus petite qu’aujourd’hui, j’avais des joues d’hamster et des bourrelets au ventre. Mais, malgré quelques moqueries d’enfants, je ne le vivais pas trop mal.

Puis j’ai eu des soucis de santé, assez grave. J’ai perdu beaucoup de poids, j’ai marqué certains endroits du corps. Puis j’ai repris un peu de poids, pour en reperdre encore plus. Et je suis arrivée, six ans après, avec quinze kilos en plus. J’ai un peu plus confiance en moi, je m’accepte un peu plus mais j’ai des complexes que je n’avais pas jusque là. Je les découvre et j’apprends à vivre avec mais comme c’est compliqué parfois ! Quand je suis en crise, je ne vois plus que ça et ça me pourrit un peu plus. C’est pour ça qu’aujourd’hui, j’ai voulu écrire cet article. Je vais vous parler de chacun de mes complexes mais j’essaierai de leur trouver une qualité ou un point positif pour redresser la barre. Je suis adepte de la pensée positive et je suis persuadée qu’une fois que j’aurai fait ma liste et que je la citerai à mon corps, certains complexes finiront par s’envoler ou en tout cas être acceptés.

39311231_263302784502522_3491293724242083840_n

Je n’ai jamais eu trop de soucis avec mes cuisses mais malheureusement, mon adolescence est passée par là. J’ai dis que j’en écrirais peut-être un article, je ne sais toujours pas si ça se fera ou pas mais disons que le jour où j’ai décidé d’être discrète sur certaines de mes addictions, je me suis un brin acharnée sur cette partie de mon corps. Principalement le haut des cuisses et les hanches. Vous ne verrez pas grand chose sur la photo, n’étant pas le but de cet article. Résultat, aujourd’hui, lorsque je me mets en short, je ne vois que ça. J’ai toujours cette appréhension de me dire que si je les vois, d’autres les voient aussi. Cette appréhension est plus grande lorsque ce sont des personnes proches mais comme j’ai décidé d’être transparente sur mon passé, en général ils sont au courant et délicats. Et puis non seulement mes cuisses sont marquées mais avec mon yo-yo au niveau du poids, j’ai aussi de jolies vergetures qui sont apparues et qui ne partent plus. J’ai commencé par cette partie du corps parce que c’est pour moi la plus dure à tourner en positif. J’ai réfléchi pendant des semaines en préparant cet article pour savoir quoi dire mais même là, c’est compliqué. Alors je vais dire que mes cuisses commencent à être musclées. Ça paraît sûrement peu mais le yoga m’aide non seulement à me muscler mais à me mouvoir dans mon corps et l’accepter tel qu’il est.

39308237_232561287444212_3434047157420687360_n

Mon ventre aussi a connu le yoyo de mes années compliquées. Il a connu les bourrelets, les poignées d’amour puis il a diminué de taille, il est devenu plat. Je l’aimais beaucoup à cette période. Comme je ne mesurais pas l’ampleur de la maladie à l’époque, je me trouvais même jolie, à tel point que je suis tombée dans la partie de la maladie où on compte les calories, faire des pseudos régimes a 40kg pour perdre encore plus parce qu’il n’y a plus vraiment de limite. Mon ventre est devenu élastique face à tous ces changements. Lui aussi a quelques marques même si elles sont moins importantes. Aujourd’hui, j’ai un peu plus de quinze kilos en plus, et je suis dans une période actuellement où je galère à accepter à nouveau ces petits bourrelets. Je suis dans le progrès parce que, même si inconsciemment je compte toujours un peu dans ma tête, je mange avec appétit, à ma faim (qui est devenue immense) et surtout, j’aime ça. Je n’associe plus la nourriture à quelque chose de négatif, c’est même presque devenu un véritable plaisir de manger.

39409608_241356443376154_7057286842546126848_n.jpg
Comme je le disais un peu avant, le souci que j’ai c’est que quand j’ai perdu ma confiance en moi, tous les petits complexes que j’avais petite ont pris de l’ampleur. Je cachais sans arrêt mes oreilles derrière mes cheveux. Elles ne sont pas si moches, elles sont différentes. J’en étais au point de les comparer avec celles des gens autour de moi, et d’essayer de les recourber avec des bijoux d’oreilles – sans succès et un peu douloureux. J’ai deux trous de chaque côté mais je ne mettais plus de boucles d’oreilles depuis longtemps puisque je les cachais. A quoi bon. Et puis depuis un peu moins d’un an, j’en remets tous les jours. J’ai dû repercer les deuxièmes trous moi-même, puisqu’ils avaient finis par se reboucher avec le temps. Depuis ce jour, je les accepte beaucoup mieux. C’est sûrement un détail pour beaucoup d’entre vous mais quand on ne voit plus que ça, ça prend une telle ampleur que ça en devient difficile de faire abstraction. J’en suis même à oser la couleur et l’originalité dans le choix de mes boucles d’oreilles !

39453414_511216319340108_1210395545781141504_n.jpg
Pour ce qui est de mes pieds, je galère toujours un peu mais j’ai trouvé des combines pour vivre au mieux avec. Je mets du vernis, je mets des chaussures de préférence fermées – et comme je porte à 90% des Vans, c’est parfait. Et en été, je privilégie les compensées ou les petites baskets d’été. Rares sont les fois où je suis en nu-pieds lorsqu’il y a beaucoup de monde et la dernière fois remonte au mariage de ma tante il y a deux ans. Mais j’avais choisi des compensées ouvertes si originales qu’au final je n’ai eu des commentaires que sur mes chaussures (comme si les gens allaient commenter mes pieds… mais on ne sait jamais) ! Et puis sans eux je ne pourrais pas m’acheter quinze paires de Vans à l’année ! En revanche, chez moi je suis constamment pieds nus, parce que je peux être moi-même et que ça fait du bien.

39385538_255647688387503_3423670598037929984_n
Pour finir, un sujet tabou. Enfin, tabou pour ceux qui veulent que ce soit tabou. Nous en parlons de plus en plus ouvertement dans notre société et il serait temps. Après tout, ça fait partie de nous, on ne va quand même pas s’excuser d’avoir des seins non ? Certainement pas ! Pour moi, ils ont longtemps été un complexe. Tout simplement parce qu’ils sont petits. C’est bête non ? Mais en même temps, toutes les fois où j’ai entendu « planche à pain » « t’as pas de seins » « t’es pas une vraie fille » et j’en passe et des meilleures, ça ne m’a pas vraiment aidé à avoir confiance en moi. Les filles se moquaient parce que je portais des brassières, c’était une torture pour moi d’aller en cours de sport. Mais aujourd’hui, non seulement je suis fière de porter des brassières mais en plus, je n’ai pas de soucis de dos, je peux faire un no bra quand je veux parce que ça se verra à peine et il suffit de savoir les mettre en valeur. Alors on s’accepte et on s’aime !

Si vous voulez partager vos complexes, n’hésitez pas à vous exprimer en commentaires.
On est tous ensemble, on s’entraide, et surtout, on s’aime !

SIGNATURE BIS

 

 

 

9 commentaires sur “Mes complexes

  1. Bravo ! Je suis fière de toi 😚 Never Give Up !!!
    Il est temps de changer cette société : les pieds servent à marcher ( et certaines personnes aimeraient bien pouvoir seulement faire ça.. ), les oreilles à entendre, les seins à allaiter.. chaque partie du corps a son utilité.
    Be and love yourself ☺ tu es magnifique !

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour ton article et ton courage ! c’est grâce à des articles comme ça que beaucoup de personnes commencent à assumer leurs complexes. Merci à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s