Blabla

Être épanouie dans son métier

23130674_1998392787111830_6088324752928738980_n

Bonjour

Aujourd’hui, je reviens aux bases qui font un blog (à mon avis) : le blabla. J’ai envie de vous parler un peu de moi, de ce que je fais dans la vie et de l’importance à être épanouie dans sa vie professionnelle. Je n’ai pas encore la chance de vivre de ma passion mais j’ai réussi à trouver un métier qui me convient très bien. Un métier qui me donne envie de me lever chaque matin, qui me donne le sourire à longueur de journée, que j’ai appris à apprécier et que j’adore pratiquer. Même si ce n’est pas toujours rose, il a assez de qualité pour combler ses défauts. Et bonne nouvelle : je suis officiellement embauchée. Jeudi dernier, j’ai signé mon tout premier contrat à durée indéterminée. Après des mois à me battre et à galérer pour réussir à le décrocher, c’est une grande fierté pour moi d’y être arrivée. A cette occasion, je vais vous parler de mon métier qui est souvent sous-estimé et mal connu. Ça fait exactement un an et un mois que je travaille dans une résidence pour personnes âgées en tant que secrétaire. En général, le cliché d’une secrétaire c’est de taper des courriers et répondre au téléphone, mais c’est beaucoup plus que ça. Je vais vous retracer mon parcours pendant cette année écoulée.

Quand je suis arrivée, je faisais un peu tout les postes : comptabilité, secrétariat et un peu d’accueil. Une vraie touche à tout, ce qui m’a donné une expérience solide et une polyvalence indispensable. C’était un contrat d’un an, mais plus les mois passaient et plus j’avais envie de tout abandonner. Changer de bureau sans arrêt, ne jamais faire la même chose, ne pas savoir ce que j’aurai à faire le lendemain, etc… Tout ça commençait à me monter à la tête. Et pour être honnête, l’ambiance n’était pas au beau fixe avec les collègues donc je finissais par aller au boulot à reculons, le plus souvent en râlant, ne rêvant que d’une chose : rentrer chez moi le soir pour me caler sous la couette. Le blog m’a d’ailleurs beaucoup aidé pendant cette période-là, un véritable échappatoire, je me réfugiais dans mon petit monde à moi.

Puis, il y a cinq mois, une collègue est partie et je me suis retrouvée à assurer le travail à l’accueil à plein temps. Moi qui suis une personne réservée, à la limite de la timidité, ce n’était pas une partie de plaisir. Les débuts ont été difficiles, mais j’ai eu beaucoup de chance de tomber sur des personnes compréhensives, qui ont été patientes et m’ont même parfois aidé. Puis les résidents ont commencé à me connaître, à me reconnaître, je parlais plus avec eux et également avec leurs familles. Les conversations devenaient naturelles et une certaine aisance s’est installée. J’ai pris confiance en moi au fur et à mesure et j’étais beaucoup plus à l’aise à ce poste. J’ai été très surprise de voir le changement en moi, j’avais réussi à avoir une certaine assurance, tout en restant moi-même. J’ai commencé à être vraiment bien dans ce métier qui devenait petit à petit le mien.

Aujourd’hui, les gens connaissent mon prénom, je connais les habitudes de la moitié des résidents et je maîtrise beaucoup plus de choses. L’accueil est devenu mon bureau au fil des mois, un bureau que j’ai apprivoisé et qui m’a apprivoisé. Et petit à petit, j’ai découvert que cette facette du métier : accueillir des familles et être à leurs petits soins, était quelque chose qui m’épanouissait beaucoup. J’adore ce que je fais et je ne pensais jamais dire ça il y a un an. Moi qui rêvais de partir d’ici, je me suis mise à croiser les doigts très fort de pouvoir rester. Je me suis beaucoup attachée aux personnes qui m’entourent et ça m’aurait déchiré le cœur de devoir les quitter.

Je suis fière de pouvoir dire que mon métier est un coup de cœur. Je ne ferais sûrement pas ça toute ma vie parce que mes rêves sont différents, mais c’est un très beau métier que j’ai trouvé. A part quelques personnes malpolies, pressées ou un peu sèches (il faut de tout pour faire un monde) tout n’est que sourire, bienveillance, politesse et entraide. Je peux mettre à profit l’une de mes plus belles qualités (et je n’en ai pas beaucoup) : l’empathie. Le fait de comprendre et de m’adapter aux personnes qui m’entourent, de ressentir leurs besoins et savoir être là avec le recul qu’il faut.

Trouvez le métier qui vous rend heureux, c’est le plus important. Pas besoin de trouver un métier sophistiqué, parfois le plus simple est le mieux. Soyez heureux. Aujourd’hui je peux dire que je le suis, que je vais au travail le sourire aux lèvres et que je rentre le soir fatiguée, mais celle qui dit que tu as passé une bonne journée. Je vous souhaite à tous de trouver le métier qui vous convient et si c’est le métier de vos rêves alors vivez-le à fond.

kk.png

Sans titre

Signature flowers

12 commentaires sur “Être épanouie dans son métier

  1. Très bel article, comme toujours !
    Une seule chose m’ennuie : « Je peux mettre à profit l’une de mes plus belles qualités (et je n’en ai pas beaucoup) : l’empathie. »
    Je sais et tu sais que ce n’est pas vrai. Tu en as bien plus qu’une !!!
    Félicitations pour ton CDI !!!

    Aimé par 1 personne

  2. Félicitations pour ton CDI. Je croise les doigts pour qu’un jour je trouve le métier qui, comme tu le dis, me donne le sourire chaque matin, me donne envie de me lever, … pour le moment ce n’est pas vraiment le cas mais tout arrive dans la vie 🤞🏻

    Aimé par 1 personne

  3. Félicitations !
    Ma maman était secrétaire médicale… j’ai passé de longues années sans savoir ce que cela signifiait vraiment. Depuis, j’ai rencontré, appris, mieux compris. Alors suite à ça et à la lecture de ton article : tu es indispensable. En tant que secrétaire, accueil. Même si tu n’es pas irremplaçable en tant que personne (et heureusement, parce que du coup tu pourras suivre tes rêves s’ils t’emmènent plus loin…).
    Tu donnes envie !
    Merci de partager cette joie !

    Aimé par 1 personne

  4. Très contente pour toi et félicitations pour ce CDI.

    Ton article me touche tout particulièrement. Et pour cause, pour ma part, je suis en pleine interrogation sur mon parcours et mon projet professionnel. Depuis quelques mois, je ne me retrouve plus dedans et il me rend plus malheureuse qu’autre chose. Mais je ne sais pas vraiment quoi faire d’autre. Et surtout j’ai peur d’être de nouveau déçue.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup !
      Courage à toi, laisse les choses venir, tu le sentiras quand c’est le bon moment ! Je cherche aussi à me reconvertir plus tard, à trouver comment mettre en forme mon rêve mais c’est pas toujours facile. Mais fonce, ne regrette rien surtout ! 🙂

      J'aime

  5. Qu’est-ce que je suis d’accord avec toi ! Il faut vraiment trouver un métier qui te plaît, dans lequel tu te fais plaisir 🙂 Je suis en train de réaliser une reconversion professionnelle (je suis docteure en génétique et je veux maintenant travailler dans la médiation scientifique) et pour le moment j’adore !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s